Conclusion

Pour conclure, nous pouvons dire que le dopage n’est pas un phénomène récent : il existe depuis l’Antiquité. Mais le dopage où le sportif se sert des produits provenant de l’industrie pharmaceutique et des laboratoires est beaucoup plus récent : on peut le remarquer suite aux nombreuses affaires de dopage qui ont balayé le cyclisme et le Tour de France notamment.

Les sportifs se dopent de plus en plus car l’enjeu, la pression et l’argent, exercé par l’entourage proche des athlètes, ont pris une place importante dans le sport. Ils n’hésitent pas à utiliser des substances dopantes pour renforcer leurs performances, au détriment de leur santé : le fait de consommer ces produits peut provoquer de simples problèmes bénins (problèmes gastriques...) en passant par un changement définitif de la morphologie et allant jusqu'à entraîner la mort. Cette pratique est contraire à l’éthique sportive et peut porter préjudice à l’intégrité physique et psychique (morale) de l’athlète.

Les produits dopants permettent aux athlètes d’augmenter leurs performances, de leurs donner un avantage certain sur leurs adversaires et d’améliorer leurs morphologies et leurs mentales. Ils sont administrés de différentes manières chez les sportifs (injection, inhalation …) et agissent à des endroits différents suivant leur fonctionnement. 
Afin du lutter contre le dopage, des organisations nationales et internationales pratiquent régulièrement des contrôles anti-dopage entre et pendant les événements sportifs. On peut également signaler que la France est l’un des premiers pays à avoir légiférer (fait de lois contre le dopage) le dopage.
Avec les avancées de l’industrie pharmaceutique et les progrès de la génétique, de nouvelles méthodes vont voir le jour. Elles seront beaucoup plus efficaces, et encore mois détectable vis-à-vis des contrôles anti-dopage …

intro315.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×